En 1983, les élèves et le personnel enseignant de Yorkton Regional High School ont été invités à organiser le congrès de leadership provincial annuel de 1985. Un an plus tard, le premier ministre de la Saskatchewan, l’honorable Grant Devine, a mis les élèves au défi de faire de celui-ci un congrès national. Ce serait là une des contributions de la Saskatchewan à l’Année internationale de la jeunesse de 1985.

Le défi a été accepté par les élèves et le personnel enseignant de l’école et le congrès de 1985 a eu lieu à Yorkton les 18, 19 et 20 septembre. Il avait pour thème « Jeunes d’aujourd’hui, leaders de demain » et plus de huit cents élèves et conseillers étudiants y ont participé. Non seulement les gens sont venus de partout au Canada, mais il y avait des délégations importantes de cinq États américains et un délégué de Mexico. Parmi les conférenciers principaux se trouvaient Mark Scharenbroich, Pamela Wallin, Laurie Skreslet, Jack Donahue et d’autres en grand nombre venus du Canada et d’ailleurs.

Au congrès de Yorkton, les conseillers ont voté de manière unanime en faveur d’un congrès de leadership annuel pour tout le pays. Les provinces et les territoires du Yukon et du Nord-Ouest seraient invités à en être les hôtes. Grâce à l’intérêt, aux efforts et à l’engagement de ces conseillers, l’Association canadienne des conseillers en gestion étudiante a vu le jour.
Le deuxième congrès a été organisé par Salisbury Composite High School de Sherwood Park, Alberta, en août 1986. Son thème était « Leadership 86 : Réussir en s’engageant ». De nombreux délégués venus de toutes les provinces et des territoires d’alors y ont participé. Les conseillers se sont penchés sur l’élaboration d’une constitution et ont élu le premier Conseil d’administration de l’Association.

En 1990, au congrès de Burnaby, l’organisme a changé de nom pour représenter ses participants de manière plus juste et est devenu l’Association canadienne des conseillers de la vie étudiante. Tous les membres ne sont pas nécessairement des guides de conseils étudiants — bien au contraire, un grand nombre d’entre eux sont responsables de la surveillance des autres activités étudiantes de l’école.

Au cours des dix premières années, l’Association a vu naître des organismes provinciaux de leadership étudiant poursuivant les mêmes objectifs que l’organisme national. Des congrès de leadership annuels sont organisés dans la plupart de nos provinces et dans les territoires du Yukon et du Nord-Ouest.

À l’échelle nationale, le Congrès canadien de leadership étudiant (CCLE) s’est désormais tenu dans chaque province et continue d’être une source d’inspiration et de motivation pour les élèves aussi bien que les conseillers. Que ce soit dans une petite ville de l’Île-du-Prince-Édouard ou dans une métropole de l’Ontario, le fait que les leaders étudiants et les conseillers apprennent des compétences et s’efforcent ensemble d’apporter un changement positif dans leurs communautés continue de véhiculer un message puissant.
Au cours des dernières années, nous avons également vu de nombreuses écoles mettre au point et offrir des cours de leadership (avec ou sans crédits) aux élèves des écoles secondaires. Ces cours ont aidé les participants à s’instruire sur la question et à raffermir leur capacité d’être des leaders dans leurs écoles respectives. Les organismes provinciaux tout autant que l’organisme national ont apporté leur aide et continuent de le faire en équipant les élèves avec les outils nécessaires pour devenir des leaders efficaces.

L’Association aide également les conseillers qui recherchent un appui, des idées et d’autres conseils, leur permettant ainsi d’exercer leurs responsabilités de manière plus efficace. Des liens s’établissent grâce au bulletin « Au-delà de toute attente » de même qu’aux bulletins électroniques envoyés aux membres. De même, les administrateurs de l’ACLE donnent régulièrement des allocutions au cours des congrès provinciaux et régionaux, élargissant ainsi la base de connaissances des conseillers.

L’ACLE a mis au point des ressources imprimées, en commençant par le Guide d’information des activités étudiantes de l’ACCVE, qui a été introduit au congrès de Kitchener en 1992. Ces ressources ainsi que d’autres sont disponibles par vente directe au cours des congrès et dans la boutique en ligne. Cinq bourses d’études sont désormais offertes tous les ans pour honorer et soutenir les efforts des leaders étudiants dans tout le pays.

C’est au cours du 28e congrès, à Weyburn, Saskatchewan, que le nom de l’organisme, d’Association canadienne des conseillers de la vie étudiante (ACCVE), est devenu l’Association canadienne de leadership étudiant (ACLE). Ce changement était destiné à mieux refléter les pratiques actuelles de l’association en matière de leadership étudiant au Canada.

L’organisme continue de prendre de l’ampleur et a récemment ajouté le processus de certification en trois étapes des conseillers à son système de soutien. En participant à ce programme et en obtenant cette certification, les conseillers peuvent renforcer leurs compétences.